fuite


fuite

fuite [ fɥit ] n. f.
XIIe; p. p. a. de fuir; lat. fugitus
I(Êtres vivants)
1Action de fuir; mouvement de qqn qui fuit. échappée, évasion. Une fuite rapide, éperdue, précipitée. La fuite générale d'une armée. débâcle, débandade, déroute, panique, sauve-qui-peut. Ses complices sont en fuite, en train de fuir. ⇒arg. 2. cavale; fugitif, fuyard. Prendre la fuite : se mettre à fuir. « Il y a toujours plus de sûreté en la défense qu'en la fuite » (Descartes). Mettre en fuite : faire fuir. ⇒ disperser. Fuite d'un époux, d'un enfant qui quitte le foyer. abandon, escapade, fugue. La fuite de Louis XVI à Varennes en 1791. Fuite de tout un peuple. émigration, exode. Spécialt, dr. Délit de fuite, dont se rend coupable l'auteur d'un accident qui poursuit sciemment sa route.
(1968) Fuite en avant : accélération d'un processus (politique, économique) jugé nécessaire bien que dangereux; fait d'accompagner une évolution que l'on ne peut contrôler.
2Fig. Action de se dérober (à une difficulté, à un devoir). dérobade, échappatoire, excuse, faux-fuyant. Fuite de qqn devant ses responsabilités. Psychol. Fuite dans le sommeil, la drogue.
II(Choses)
1Action de fuir, de s'éloigner. La fuite des galaxies. Fuite des capitaux à l'étranger. Fuite des devises. évasion; hémorragie. Fuite des cerveaux.
Fig. La fuite du temps, des jours. écoulement. Psychiatr. Fuite des idées : succession rapide d'idées fugaces, sans lien apparent, caractéristique de la psychose maniaque. ⇒ mentisme.
2Écoulement par quelque issue étroite ou cachée. Fuite d'eau, de gaz. Fuite nucléaire. Fuite de courant, fuites électriques, magnétiques : énergies qui se dissipent en pure perte. ⇒ déperdition, perte. Résistance de fuite : résistance de grille d'un poste de T. S. F. Par ext. L'issue elle-même, la fissure. fente, trou. Il y a une fuite dans le tuyau.
(fin XIXe; au cours de l'affaire Dreyfus) Fig. Disparition de documents destinés à demeurer secrets. « au ministère de la Guerre, on constate des fuites de pièces » (Martin du Gard). Il y a eu des fuites. indiscrétion.
3Aspect de choses qui semblent fuir. Géom., perspect. Point de fuite : point de convergence des lignes parallèles (en perspective).
⊗ CONTR. Approche, résistance. Permanence.

fuite nom féminin (ancien français fuie, du latin populaire fugita) Action de fuir : La fuite du lièvre devant les chiens. Action de chercher à se dérober, à se soustraire à quelque chose de pénible, de dangereux : On lui reproche sa fuite devant ses responsabilités. Littéraire. Action de s'écouler rapidement : La fuite des jours. Écoulement d'un liquide, dégagement d'un gaz par une fissure, etc. ; la fente elle-même : L'explosion est due à une fuite de gaz. Divulgation clandestine de renseignements ou de documents qui devaient rester secrets : Une fuite a fait connaître à l'avance les sujets d'examen. Psychologie Comportement par lequel un individu s'éloigne d'un stimulus ou d'une situation actuellement nocifs (échappement), ou dont l'individu a précédemment appris la nocivité (évitement). ● fuite (expressions) nom féminin (ancien français fuie, du latin populaire fugita) Être en fuite, être parti loin d'un lieu où l'on craint des poursuites. Fuite des capitaux, fait, pour des capitaux, d'être placés ou investis à l'étranger. Fuite des cerveaux, synonyme de exode des cerveaux. Fuite en avant, action plus ou moins téméraire entreprise pour échapper à des circonstances jugées dangereuses et qu'on ne veut pas affronter. Fuite des idées, accélération pathologique du cours de la pensée. Mettre en fuite, chasser, obliger à s'enfuir. Prendre la fuite, s'enfuir, s'esquiver, s'échapper. Bord de fuite, bord postérieur d'une aile, opposé au bord d'attaque. Délit de fuite, délit commis par le conducteur d'un véhicule, d'un engin fluvial ou maritime, venant d'occasionner un accident, qui ne s'arrête pas et tente ainsi d'échapper à sa responsabilité pénale ou civile. (La peine est doublée en cas d'homicide ou de blessures involontaires.) Fuite devant l'impôt, synonyme de évasion fiscale. Ligne de fuite, dans une représentation graphique ou picturale, ensemble des points de fuite de toutes les droites d'une série quelconque de plans parallèles. Point de fuite, point de l'espace où convergent toutes les droites d'une même direction. Point de fuite principal, point de la ligne d'horizon où se projette l'œil de l'observateur. Fuite magnétique, partie du flux d'induction magnétique qui n'a pas d'effet utile. Fuite en Égypte, exil de Joseph, de Marie et de Jésus en Égypte, pour se dérober aux poursuites d'Hérode (Matthieu, II, 13-18). Fuite thermique, déperdition de chaleur par rayonnement, conduction ou convection. ● fuite (synonymes) nom féminin (ancien français fuie, du latin populaire fugita) Action de fuir
Synonymes :
- débandade
- échappée
Action de chercher à se dérober, à se soustraire à...
Synonymes :
- dérobade
Littéraire. Action de s'écouler rapidement
Synonymes :
- écoulement
Fuite des cerveaux
Synonymes :
Droit. Fuite devant l'impôt
Synonymes :
- évasion fiscale
Magnétisme. Fuite magnétique
Synonymes :
- dispersion magnétique

fuite
n. f.
d1./d (êtres vivants.) Action de fuir. Prendre la fuite.
Mettre en fuite: faire fuir. Syn. (Réunion) marronnage.
|| DR Délit de fuite, dont se rend coupable le conducteur d'un véhicule qui, se sachant responsable d'un accident, continue sa route.
d2./d Fig. Action de se dérober, de se soustraire à (qqch). Fuite devant ses obligations.
d3./d (Choses) éloignement rapide. La fuite des nuages.
|| Par anal. écoulement (temps). La fuite des années.
d4./d Point de fuite: dans un dessin en perspective, point situé sur la ligne d'horizon, vers lequel convergent les projections des droites horizontales.
d5./d Action de s'échapper par une fissure (fluides); la fissure elle-même. Fuite de gaz. Boucher une fuite.
Fuite électrique, magnétique: perte d'énergie électrique, de flux magnétique.
|| Fig. Indiscrétion, communication illicite de documents. Fuites relatives à des sujets d'examen.

⇒FUITE, subst. fém.
A.— Action de fuir quelqu'un ou quelque chose.
1. Déplacement d'une personne ou d'un animal qui fuit pour échapper à quelqu'un ou à quelque chose. Fuite devant l'ennemi. Leur poursuite enragée et ma fuite éperdue (Hugo, Ruy Blas, 1838, IV, 2, p. 415). Il n'y a point d'autre façon au monde d'expliquer la fuite de l'assassin de la chambre jaune! (G. LEROUX, Myst. ch. jaune, 1907, p. 65). :
1. Il n'avait pas eu le temps, dans sa fuite précipitée, de ramasser son poignard que Baccarat l'avait forcé de jeter au milieu du salon...
PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 216.
Être en fuite. Être en train de fuir, se tenir à l'écart d'une menace et particulièrement de ce qui peut nuire à sa liberté. C'était toute une épouvante qui le faisait galoper, en fuite du château (ZOLA, Terre, 1887, p. 398).
P. méton. Assez à temps pour voir la robe blanche en fuite par la lande (POURRAT, Gaspard, 1930, p. 245).
Mettre en fuite. Obliger quelqu'un ou un animal à s'en aller, le faire fuir. Des nuées de poissons (...) mis soudain en fuite par le bond d'une perche tigrée (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 172).
Rem. DG note l'expr. synon. tourner en fuite en soulignant son archaïsme.
Prendre la fuite. Se sauver, s'enfuir. Fabrice prit la fuite en courant à toutes jambes (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 160).
DR. Délit de fuite. Délit dont se rend coupable celui qui, se sachant responsable d'un accident de la circulation, refuse de s'arrêter pour échapper à des poursuites éventuelles. La privation du droit de vote ne s'applique pas aux individus condamnés pour des délits d'imprudence (sauf délit de fuite concomitant) (VEDEL, Dr constit., 1949, p. 343).
Spéc., arg. scol. Fin de l'année scolaire. Vive la fuite (CAR. Argot 1977).
2. Au fig.
a) Action d'une personne qui élude une difficulté, se dérobe devant la réalité, devant son devoir. Même goût de l'évasion, même fuite dans le rêve (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 272) :
2. ... le sommeil est parfois une fuite devant la décision à prendre, comme la maladie de certaines jeunes filles est, pour Heckel, une fuite devant le mariage.
SARTRE, Esq. théorie émot., 1939, p. 26.
b) PSYCHOLOGIE
Fuite en avant. ,,Mécanisme inconscient qui pousse à se jeter dans le danger qu'on redoute`` (CARR.-DESS. Psych. 1976).
P. ext., usuel. Depuis le mois de juin, le gouvernement et le patronat n'ont cessé d'affirmer que la « fuite en avant » par une expansion accélérée était le seul moyen de compenser les pertes et les charges accrues qui ont résulté de la grève générale de mai-juin (Nouv. Obs., 18 nov. 68, p. 26, col. 2).
Fuite dans la maladie, dans la guérison. Comportement d'un malade cherchant à échapper à un conflit ou à une investigation psychanalytique par la formation de symptômes ou par une guérison rapide. La fuite dans l'opium, c'est la Flucht in die Krankheit de Freud (COCTEAU, Poés. crit. II, 1960, p. 35).
3. P. anal.
a) Mouvement très rapide.
[Le compl. déterm. désigne une chose concr.] La cage se décrocha, tomba dans la nuit; et il n'y eut plus que la fuite rapide du câble (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1588).
[Le compl. déterm. désigne une chose abstr.]
Fuite du temps. Écoulement continu et irrépressible du temps. Cette idée de Lucie m'est venue comme un riant avertissement de la fuite des années (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1834, p. 171) :
3. La fuite du temps n'est sensible nulle part autant qu'à Paris; la fuite vaine des heures; la fuite des heures vaines.
GIDE, Journal, 1931, p. 1019.
P. ext. Mutation incessante, inconsistance des choses. Poursuivi par la hantise de la fuite insaisissable des choses (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 161) :
4. La grandeur réelle de Proust (...) est d'avoir pu extraire de la fuite incessante des formes, par les seules voies du souvenir et de l'intelligence, les symboles frémissants de l'unité humaine.
CAMUS, Homme rév., 1951, p. 330.
PSYCHOL. Fuite des idées. Accélération extrême de la pensée aboutissant à des associations d'idées fugaces et sans aucun lien logique. On a bien nommé « fuite des idées » cette diversion perpétuelle du flux psychique, et logorrhée l'écoulement désordonné et entrecoupé des paroles qui l'accompagne, au hasard des sollicitations du milieu (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 192).
b) PEINT. Éloignement, profondeur due à la perspective. [Dans l'Adoration des Mages] la fuite de la perspective est calculée par lignes en profondeur (GILLES DE LA TOURETTE, L. de Vinci, 1932, p. 58).
Point de fuite. Point sur lequel convergent des lignes parallèles en perspective. La solution italienne fut la perspective, réseau idéal de lignes convergeant vers un point de fuite supposé (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 136).
P. ext.
♦ [Le compl. déterm. désigne une partie d'un paysage] On aperçoit des fuites de pelouses (ROSTAND, Cyrano, 1898, V, p. 201) :
5. Et dans toute cette étendue, on ne voyait que la fuite des labours profonds, des sillons de terre brune, et par endroits des friches couvertes d'une herbe jaunâtre.
MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 198.
♦ [Le compl. déterm. désigne une partie du corps humain]
Courbe, ligne donnant au corps un allongement, un relief particulier. Je contemple, à la dérobée, la fuite de son profil simple, le nez de petite fille (COLETTE, Cl. ménage, 1902, p. 135).
En partic. Ligne qui incurve fortement en arrière le front, le menton. La fuite ou plutôt l'absence de son menton (SAND, Consuelo, t. 3, 1842-43, p. 331). Un grand œil, la fuite du front et l'importance, la caractéristique distance entre le nez et l'oreille (COLETTE, Belles saisons, Mes cahiers, 1941, p. 196).
B.— Action ou fait de fuir en sortant de quelque chose.
1. Écoulement, échappement d'un liquide ou d'un gaz hors de son contenant; point où se produit cet écoulement. Fuite de gaz, d'eau. Pour voir si des fuites ne se produisaient pas dans la toiture (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 264) :
6. ... le chef coiffé d'un ancien bonnet de police, [le capitaine] bouchait les fuites d'un tuyau d'arrosage qui s'était crevé la veille...
MIRBEAU, Journal femme, 1900, p. 88.
AÉRON. Bec, bord de fuite. Partie arrière d'une aile d'avion où se dispersent librement les filets d'air (p. oppos. à bord d'attaque). Le bord de l'aile de l'avion qui pénètre dans l'air s'appelle le « bord d'attaque »; le bord opposé, le « bord de fuite »; l'extrémité libre, le « bord marginal » (GUILLEMIN, Constr., calcul et essais avions, 1929, p. 83).
2. P. ext.
a) Fuite des capitaux, des devises. Leur transfert vers des pays étrangers jugés plus sûrs ou plus avantageux. Fuite des cerveaux. Départ de savants, de chercheurs pour un pays qui leur propose des conditions meilleures. Fuites de capitaux insuffisamment contrôlés (Univ. écon. et soc., 1960, p. 3413). Dans le domaine du commerce international, on s'efforce également de limiter les fuites dans les périodes d'instabilité : fuites d'or aux États-Unis par exemple, (...) fuites de devises dans les périodes de contrôle des changes, (...) ou depuis quelques années la fuite ou exode des cerveaux et des techniciens (D.-C. LAMBERT, Terminol. écon. et monétaire, Paris, Éd. Ouvrières, 1970, p. 98).
b) Mise à jour, divulgation de documents qui auraient dû rester secrets :
7. On s'aperçoit au ministère de la Guerre que, malgré la condamnation de Dreyfus et son internement à l'île du Diable, les fuites [it. ds le texte] continuent.
CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 113.
REM. 1. Fuiter, verbe intrans. Var. plais. du verbe fuir. La fille qu'il [Jacques] avait choisie lui sourit et ils fuitèrent en glissant sur la piste vernie (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 192). 2. Fuitif, ive, adj. Qui fuit. Le soleil, en jetant leur ombre fuitive aux champs et aux sapinières (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 208). Le Faune léger, du lycée fuitif (MORÉAS, Sylves, 1896, p. 177).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1200 intrans. « action de fuir pour échapper à quelque chose » ici dans l'expr. estre tous jours a le fuite « avoir le pied léger pour disparaître » (J. BODEL, Le Jeu de St Nicolas, éd. A. Henry, 311); 2. av. 1270 « action de se dérober, échappatoire » (Le Livre de Jean d'Ibelin, chap. 33 ds Assises de Jérusalem, l. 1, p. 56); 3. av. 1662 « (en parlant de choses) écoulement, passage rapide, ici du temps » (PASC., Pens. I, 1 ds DG); 4. 1802 « convergence due à la perspective » (Flick ds FEW t. 3, p. 838a); 5. 1845 fuite de gaz (BESCH.); 6. 1899 « disparition de documents destinés à demeurer secrets » (CLEMENCEAU, supra ex. 7). Réfection de l'a. fr. fuie (v. fuie) sur le modèle de suite. Fréq. abs. littér. :2 542. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 084, b) 3 302; XXe s. : a) 4 071, b) 3 960. Bbg. SCHMIDT (H.). Fr. vivant. Praxis. 1973, t. 20, p. 82. — STÉFANINI (J.). B. Soc. Ling. 1973, t. 68, p. 199.

fuite [fɥit] n. f.
ÉTYM. V. 1190; du lat. pop. fugita, fém. substantivé de fugitus, p. p. du lat. class. fugere. → Fuir.
———
I (Personnes, animaux).
A Vx (langue class.). Le fait de fuir (II.) (qqn; plus souvent qqch.). || « La fuite des vices » (Corneille, Imitation…, III, 26), « la fuite d'une entière solitude » (La Bruyère, I, 233), « la fuite des honneurs » (Massillon, in Littré).
B Mod. (→ Fuir, I., v. intr.).
1 Action de fuir; mouvement d'une personne qui fuit. Échappée, échappement (vx), évasion. || Une fuite rapide, éperdue, précipitée, honteuse. (→ Abord, cit. 1; affront, cit. 11). || La fuite générale de son armée (→ Avant, cit. 9). Débâcle, débandade, déroute, panique, sauve-qui-peut.En fuite. || Être en fuite, en train de fuir (→ Étranger, cit. 37). Fugitif, fuyard. || Inculpé en fuite (→ Arrêt, cit. 6). || Mettre en fuite ses agresseurs. Disperser.Prendre la fuite : se mettre à fuir (→ Éclat, cit. 5; écrier, cit. 1; épier, cit. 2).Chercher son salut, sa sûreté dans la fuite (→ Défense, cit. 1). || Il n'y avait de salut pour eux que dans la fuite.Fuite d'un époux, d'un enfant qui quitte le foyer. Abandon, escapade, fugue. || La fuite de la Sainte Famille en Égypte. || La fuite de Louis XVI à Varennes en 1791. || Fuite de tout un peuple, d'une collectivité, loin de son pays. Émigration, exode.
1 Je sais que par sa fuite il a trahi l'État (…)
— Oui, s'il eût en fuyant terminé le combat;
Mais on a bientôt vu qu'il ne fuyait qu'en homme
Qui savait ménager l'avantage de Rome.
Corneille, Horace, IV, 2.
2 La fuite est glorieuse en cette occasion.
Corneille, Horace, IV, 2.
3 Les uns gagnent la rue, les autres le jardin; chacun cherche son salut dans la fuite (…)
A. R. Lesage, Gil Blas, I, III.
4 Un matin, me promenant seul au bout de l'allée des grands marronniers au Jardin-de-Ville, et pensant à elle comme toujours, je l'aperçus à l'autre bout du jardin contre le mur de l'intendance qui venait vers la terrasse. Je faillis me trouver mal et enfin je pris la fuite, comme si le diable m'emportait (…)
Stendhal, Vie de Henry Brulard, 25.
Par ext. Disparition de quelqu'un qui a fui. Fugue.
5 Elle se tourna du côté de Mme Peloux : Mme Peloux avait disparu. Ce genre de fuite discrète, cet évanouissement étaient si peu en accord avec les coutumes de Charlotte Peloux, que Léa et Chéri se regardèrent en riant de surprise.
Colette, Chéri, p. 34.
6 La première fuite de Jacques pouvait, à la rigueur, être pathologique. Mais cette disparition, pendant trois ans ?…
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 277.
(1968). Loc. fig. Fuite en avant : accélération d'un processus (politique, économique) jugé nécessaire bien que dangereux; fait d'accompagner une évolution que l'on ne peut contrôler.
6.1 À bas les nostalgiques ! Ils désertent. Fuite en avant ? Certes. Pendant les batailles, il y a des soldats qui ont envie de fuir vers l'arrière, mais en arrière du front, d'autres soldats — des gendarmes, de la police — les attendent pour fusiller les déserteurs. Alors, on fuit en avant même si l'on ne sait pas où l'on va.
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 279-280.
Argot milit. et scol. || La fuite : la libération du service; les vacances. || Vive la fuite ! || Vivement la fuite ! Quille (argot militaire).
Dr. || Délit de fuite, commis par le conducteur d'un véhicule qui, sachant qu'il vient de causer un accident, ne s'est pas arrêté pour donner son identité à la personne lésée.Par métaphore :
7 (…) que la responsabilité de chacun soit engagée dans le grand drame du monde moderne et que toute forme de désintérêt soit une manière de consentement au pire, c'est ce qui est loin d'être compris par tous. Tout au contraire. Une immense part, la presque totalité de la masse humaine, cherche à oublier ce sens d'une responsabilité. Elle se rend coupable d'un délit de fuite.
Daniel-Rops, le Monde sans âme, Suprême appel, VIII.
2 Fig. Action de se dérober (à une difficulté, à un devoir). Défaite, dérobade, dilatoire, échappatoire, excuse, faux-fuyant. || La fuite de qqn devant ses responsabilités (→ Écrivain, cit. 14).Absolt, vx :
8 Vous n'échapperez pas par ces fuites; vous sentirez la force de la vérité que je vous oppose.
Pascal, les Provinciales, XVII.
3 (1914, in D. D. L.). Psychol. (→ ci-dessus : fuite en avant). Le fait de fuir (une difficulté psychique). || Une fuite dans la maladie, dans la drogue, dans le sommeil.
———
II (Choses).
1 Action de fuir, de s'éloigner. || La fuite de l'eau (→ ci-dessous, cit. 9). || La fuite des galaxies. || Fuite des capitaux à l'étranger, leur transfert à l'étranger. || Fuite des devises.Fuite des cerveaux (trad. de l'angl. brain drain. → Brain drain) : expatriation des chercheurs vers les pays qui leur proposent de meilleures conditions.Fig. Écoulement, passage, vol. || La fuite du temps, des années, des jours (→ Bref, cit. 1; extra-lucide, cit. 1).
9 La fuite de l'eau est comme la fuite de nos années. On l'a beaucoup redit; mais dans plus de mille ans, on le redira : le cours de l'eau restera, pour nous, l'image la plus frappante de l'inexorable passage des heures.
É. de Senancour, Oberman, Lettres, XC.
10 (…) les heures ne suspendent point leur fuite; ce n'est pas l'homme qui arrête le temps, c'est le temps qui arrête l'homme.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. I, p. 139.
11 Le temps, dans sa fuite, blesse ou tue nos sentiments les plus ardents et les plus tendres.
France, le Jardin d'Épicure, p. 98.
12 (…) ces derniers jours avaient fui d'une fuite ailée et je m'étonnais que s'achevât déjà cette semaine.
Gide, Isabelle, V.
13 Proust est obsédé par la fuite des instants, par le perpétuel écoulement de tout ce qui nous entoure, par la transformation qu'apporte le temps dans nos corps et dans nos pensées.
A. Maurois, À la recherche de Marcel Proust, VI, I.
(1907, in D. D. L.). Psychiatrie. || Fuite des idées : succession rapide d'idées fugaces, sans lien apparent, caractéristique de la manie, etc. Mentisme, tachypsychie.
2 Écoulement par une issue étroite ou cachée. || Fuite d'eau qui dégrade un mur. || Rigole de fuite. || Explosion due à une fuite de gaz. || Fuite nucléaire. || Fuite de courant, fuites électriques, magnétiques : énergies qui se dissipent en pure perte. Déperdition, perte. || Condensateur de fuite : condensateur de grille d'un poste de T. S. F.
3 (Fin XIXe; sens répandu au cours de l'affaire Dreyfus). Surtout au plur. Disparition de documents destinés à demeurer secrets. || On a constaté des fuites dans les dossiers d'un ministère.Divulgation clandestine de renseignements ou communication illicite de documents. || Il faut découvrir le responsable de ces fuites ( Indiscrétion). || Il y a eu des fuites.
14 Remontons au début de l'année 1894 (…) Donc, au ministère de la guerre, on constate des fuites de pièces. Puis, un jour, le chef de la section de statistique remet au ministère une lettre (…) autographe, une sorte de bordereau, une liste de documents que l'auteur de la lettre propose de livrer à son correspondant.
Martin du Gard, Jean Barois, Le vent précurseur, II.
15 Toute l'affaire des fuites tient dans deux répliques échangées hier.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 230.
4 Par métonymie. L'issue elle-même, la fissure. Fente, trou. || Il y a une fuite dans le tuyau. || Le plombier a bouché, obturé la fuite.
5 Aspect de choses qui semblent fuir.Géom., perspective. || Point de fuite : point de convergence des lignes parallèles (en perspective). || Les points de fuite des droites sont tous situés sur la ligne de fuite du plan.
Peint. Effet de perspective qui fait croire à l'éloignement des objets représentés, à leur situation dans un espace doté de profondeur. || On observe dans la peinture italienne du XVe siècle de belles fuites, des lointains dont la fuite est bien rendue.
CONTR. Approche, résistance. — Permanence. — Relief, saillie.
DÉR. Fuiter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fuite — fuite …   Dictionnaire des rimes

  • fuite — Fuite, Fuga. Fuite et evitement de quelque meschanceté, Detestatio. Fuite ou ouverture par où on peut fuir, Effugium. Fuite deshoneste, Turpis fuga. Fuite quand on se rend aux ennemis, Transfugium. Donner la fuite, In fugam agere, vel conuertere …   Thresor de la langue françoyse

  • fuite — Fuite. subst. fem. Action de fuir, pour eviter un danger. Honteuse fuite. estre en fuite. prendre la fuite. mettre en fuite. se sauver à la fuite. la fuite de nostre Seigneur en Egypte. Il signifie fig. L action par laquelle on se retire, on s… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fuite — (fui t ) s. f. 1°   Action de fuir. La fuite en Égypte. •   Leur ardeur [des Curiaces] est égale à poursuivre sa fuite [d Horace resté seul], CORN. Hor. IV, 2. •   La frayeur lui doit faire prendre la fuite, CORN. Ex. d Hor.. •   [Il] Met l épée… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FUITE — s. f. Action de fuir. Fuite honteuse. Être en fuite. Prendre la fuite. Mettre en fuite. Il n y avait de salut que dans la fuite. Sa retraite fut une fuite. Une prompte fuite. Il fut arrêté dans sa fuite. Je l accompagnai dans sa fuite. La fuite… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FUITE — n. f. Action de fuir. Fuite honteuse. être en fuite. Prendre la fuite. Mettre en fuite. Il n’y avait de salut que dans la fuite. Il fut arrêté dans sa fuite. Je l’accompagnai dans sa fuite. La fuite en égypte. Par extension, Fuite d’eau. Fuite de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fuite — nf. FWITA (Albanais.001, Chambéry.025, Thônes), fuita (001, Aix) ; èskanpa, èskanpèta, peutra d èskanpèta (001) ; dékanpa (001,025, Thônes), dékinpa (Arvillard.228). A1) fuite (dans un toit, une terrasse), infiltration d eau => Voie (d eau).… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • fuite — n.f. Indiscrétion, révélation d un secret. / Libération, départ en vacances : Vive la fuite ! …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • fuite — sklaida statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. diffusion; dispersion; dissipation; leak; leakage; scatter; scattering; variance; variation vok. Dispersion, f; Dissipation, f; Streuung, f; Zerstreuung, f rus. дисперсия, f; диссипация, f;… …   Automatikos terminų žodynas

  • fuite — nuotėkis statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. leakage vok. Abfluß, m; Ableitung, f; Verlust, m rus. утечка, f pranc. fuite, f …   Fizikos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.